Fêtes de fin d’année : et si on limitait les dégâts?

Disons le clairement, cet article n’a pour objectif de vous détailler un menu hyper healthy etc…pourquoi ? parce que Noël c’est une fois par an ! C’est festif, c’est joyeux, c’est convivial…bref on se fait plaisir !!

Cela dit, je vais vous donner quelques conseils (oui parce que se faire plaisir c’est bien mais ne pas sortir de table avec le ventre prêt à exploser c’est mieux ! Non ?) :

Conseil n°1 : On ne s’affame pas !

On ne saute pas le déjeuner précédent le dîner de Noël !

Nombreux sont ceux qui ne mangent pas ou très peu (bonjour salade verte, assaisonnement allégé et tranche de jambon dégraissé) pour limiter l’apport calorique sur la journée (ou se donner bonne conscience). Grave erreur. Le risque c’est surtout d’arriver au dîner complètement affamé,  de se goinfrer d’amuses bouches bien gras et j’en passe. Non le 24 au midi prenez le temps de manger (on ne fait pas de tartiflette non plus , ça coule de source, non?) : une crudité, une portion de protéines, une portion de féculents (complets c’est bien mieux), une portion de légumes et si vous avez encore faim, un petit laitage/fruit.

 

Conseil n°2 : On mange de manière réfléchi !

On limite les alcools forts et les sodas. A choisir, préférez du vin rouge (sans en abuser), des jus 100 % pur jus, des eaux pétillantes aromatisées etc…

Si vous le pouvez, faites des verrines à base de mousse de betteraves, guacamole, caviar d’aubergines, velouté de champignons, potiron…en apéro ! C’est bien mieux que les feuilletés, toasts etc…

A Noël, vous avez souvent le choix entre plusieurs entrées, 1 à 2 plats et plusieurs desserts. Si vous souhaitez goûter de tout, pensez à diminuer vos quantités : ½ part de foie gras (pensez aux fruits de mer, ils sont peu caloriques), ½ part de bûche etc…

Enfin, on écoute son corps. On ne mange pas au-delà de sa satiété. Pensez à votre pauvre petit estomac et à la lourde digestion qui vous attends.

 

Conseil n°3 : On fait du bien à son corps !

Je ne vous parlerai pas de DETOX, j’ai ce terme en horreur. Il n’est pas question de ne manger que du bouillon les 3 jours suivants Noël. Néanmoins, évitez les repas trop copieux, riches en (mauvaises) matières grasses, en glucides rapides etc…

Préparez  vous un repas équilibré, léger (votre estomac vous en sera très reconnaissant) : chou en vinaigrette, filet de poulet au curry, sauce aux champignons, ratatouille/quinoa, un yaourt et une clémentine.

Au dîner, un bon velouté, 1 à 2 œufs à la coque avec quelques tranches de pain toasté, une compote pomme-cannelle.

N’oubliez pas votre collation si vous avez une petite faim à 16h: un laitage, un fruit, une poignée d’amandes/noix de cajou, 1 à 2 carrés de chocolat noir…

 

Conseil n° 4 : On s’active !

Même en période de fêtes,  on n’oublie pas d’avoir une activité physique régulière. De la marche rapide, une balade en vélo, une longue promenade en forêt avec ses enfants ou son chien…peu importe, mais bougez vous, respirez l’air frais.

Maintenant à vous de jouer! Et au pire, si vous ne tenez pas mes conseils cette année, que vous sortez de table plein à craquer et que vous ne trouvez pas le temps de vous bougez, vous aurez toujours le nouvel an pour prendre des bonnes résolutions pour 2017!

Belles fêtes de fin d’année à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *