Info'nutrition

Diététicien, nutritionniste, coach en nutrition ?

Bien choisir son praticien

Diététicien, nutritionniste, coach en nutrition, on ne sait plus où donner de la tête ?

Pour commencer, méfiez vous ! Aujourd’hui, notamment grâce (à cause) aux réseaux sociaux, tout ce qui attrait à la diététique et à la nutrition est en plein essor. Cependant, tous n’ont pas les compétences (et le diplôme) pour vous guider.

Je tiens néanmoins à préciser que l’on peut-être diplômé, c’est le cas du diététicien et être très mauvais dans son domaine (notamment si je reste campé sur mes acquis, sans continuer à me former et me remettre en question). L’inverse est également possible. J’ai rencontré de nombreuses personnes non diplômées mais ayant un excellent « niveau » en terme de diététique & nutrition parce qu’elles étaient passionnées.

« Seules peuvent exercer la profession de diététicien & en porter le titre (accompagné ou non d’un qualitatif, exemple « nutritionniste »), les personnes titulaires des diplômes d’état mentionnés l’article L4371-3. C’est un terme reconnu légalement », art. L4371-2 du code de Santé publique. 

Pour devenir diététicien, il faut donc avoir validé un diplôme soit par le biais d’un BTS diététique soit par le biais d’un DUT, option diététique. Bien évidemment, cela reste un minimum, il faut continuer de se former.

Nous sommes considérés comme une fonction paramédicale. Ce statut empêche le remboursement par la sécurité sociale de nos consultations à votre égard (même sur recommandation de votre médecin traitant). Néanmoins, pour exercer, nous avons l’obligation d’être référencé auprès de l’ARS (agence régionale de la santé) qui nous délivre un numéro ADELI. Celui-ci permettra, selon vos mutuelles, une partie ou la totalité du remboursement de vos consultations. En cas de doute sur un (non) professionnel, demandez lui ce numéro, il est dans l’obligation de vous le fournir.  

Très souvent, on nous nomme « diététiciens » mais nous sommes aussi spécialisés en nutrition de par notre formation. C’est pourquoi vous pouvez voir apposé sur nos plaques « diététicien-nutritionniste ». 

Pour rappel :

  • Diététique : « science qui s’intéresse à l’alimentation »
  • Nutrition : « science qui étudie les processus physiologique entre la nourriture & la santé »
Un autre spécialiste, reconnu par son diplôme, est le médecin « nutritionniste ».

J’ai mis « nutritionniste » entre guillemets car en réalité, il n’existe pas de spécialisation en nutrition qui soit reconnue dans les études de médecine (comme la cardiologie par exemple). Ce praticien est donc « simplement » reconnu comme médecin en tant que tel. Cependant, ils peuvent se spécialiser grâce à des DU (diplômes universitaires) par exemple. Les consultations seront, en partie, prise en charge par la sécurité sociale. A l’inverse du diététicien qui n’en pas le droit, le médecin « nutritionniste » peut vous prescrire une prise de sang et tout autre traitement (endocrinien par exemple).

Comme vous l’aurez remarqué, le terme »nutritionniste » est apposé à côté d’un métier reconnu par un diplôme. Ce terme seul n’a aucune reconnaissance légale. Il s’agit simplement d’un adjectif qualificatif.

Méfiez vous donc des coach en nutrition, nutrithérapeutes, nutritionnistes etc… Ils n’ont pas (toujours) les compétences nécessaires. Dans le cadre d’une perte de poids par exemple, nombreux sont ceux qui octroient encore des régimes très restrictifs. De plus, ils n’ont pas les compétences pour analyser vos prises de sang et vos traitements.

J’ai reçu en consultation une patiente qui à consulté une « naturopathe nutritionniste » lui ayant « imposé » (chacun est libre de refuser, soyons clairs) une répartition alimentaire, sans prendre en considération ses antécédents et son dossier médical. Elle lui recommandait de manger un kiwi à chaque repas, aliment contre-indiqué pour cette patiente du fait de son allergie à l’histamine. De même, qu’elle lui conseillait de boire beaucoup de thé vert, tandis qu’elle était carencée en fer. 

Malheureusement, vous êtes encore nombreux à vouloir perdre du poids (je parle ici de poids car très souvent, les patients qui consultent des coachs en nutrition ou nutritionnistes, le font pour une perte de poids et rarement en cas de pathologie) très rapidement mais… à quel prix ?

Si vous souffrez d’une pathologie, consultez un vrai praticien, il en va de votre santé. Votre santé est votre meilleure alliée, prenez-en soin.

Alors diététicien, nutritionniste ou coach en nutrition, faites le bon choix !

Bien choisir son praticien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *