Devenez acteur de votre santé

Cet article fait écho aux retours de mes patients sur leurs prises en charge, de manière globale.

J’entends très souvent en consultation, des patients se plaindre de leurs spécialistes.

Cependant, certains discours sont aberrants. Je ne conçois pas qu’un professionnel de santé se sente légitime de vous juger. D’autant plus, lorsqu’il juge un fait qui ne concerne pas sa spécialité.

Voici un panel des remarques qu’ont reçu certains de mes patients :

– Le podologue : « avec votre surpoids, ce n’est pas étonnant que vous ayez besoin de semelles »
– Le gastro-entérologue « je vous prescrit du Laroxyl, ça vous soulagera ». Pour info, il s’agit d’un anti-dépresseur, pour une patiente qui se plaint de fortes douleurs et, qui a actuellement un ventre de femme enceinte de 6 mois. Alors quoi, parce qu’on ne trouve rien dès le premier examen, il s’agit forcément d’une cause psychologique. Cette patiente ne connaissait pas ce traitement. Elle a découvert l’envers du décor lorsqu’elle s’est rendue à la pharmacie.
– Le médecin généraliste, a une jeune fille de 19 ans, sans surpoids, qui se plaint de sa très forte poitrine (G) et des douleurs que cela engendre : « perdez du poids, haricots verts et œufs durs, vous verrez c’est magique ! ».

Je pourrai en citer des dizaines de ce genre malheureusement.

L’erreur est humaine. Parfois, nous professionnels de  santé, pouvons être maladroits dans nos propos.  Cependant, quand cela revient régulièrement, il ne s’agit plus de maladresses !

Cet article a pour but de vous « secouez ».

Ne laissez aucun professionnel de santé vous rabaisser. Ne laissez aucun professionnel de santé décider pour vous.

Il a quelques années, je suis tombée sur un professionnel génial ! Un petit Mr qui a pris le temps de m’expliquer les choses, qui a pris le temps de me faire des dessins pour m’aider à comprendre comment fonctionnait mon corps, qui a pris le temps de m’écouter mais aussi de me rassurer.

Je sais qu’à chaque rendez-vous j’attendrais dans la salle d’attente. Parfois, 15 min, parfois plus d’une heure. Mais ce n’est pas grave. Je préfère patienter pour avoir une prise en charge digne de ce nom plutôt qu’être prise pile à l’heure, mais n’être qu’un numéro de plus.

Quand vous allez voir votre médecin, demandez lui ce que vous avez : ne vous contentez pas de repartir avec une prescription.

Lorsque vous rencontrez votre chirurgien, qui soupire parce que « vous n’avez pas perdu 10 kg en 2 mois comme convenu » avant la chirurgie, répondez lui que ce n’est pas aussi simple que de claquer des doigts.

Quand votre diététicienne ne pointe que « vos erreurs alimentaires », rappelez lui que la prise de poids peut être liée à une multitude de facteurs (stress, fatigue, dérèglement hormonal etc.).

En bref, ne subissez plus vos consultations !

Devenez acteur de votre santé !

Erika Rouer

Diététicienne Nutritionniste

N° Adeli : 419 500 632
N° de Siren : 817 599 202