Conseil # 10 : « Sérénité et plaisir en mangeant ».

Manger est un besoin vital mais, pas que ! Manger nous rapproche, lors d’un repas de famille ou entre amis par exemple, nous procure du plaisir, un état de bien-être…

Mais depuis quelques temps, (merci les régimes à gogo, les diktats de la société et j’en passe), pour certains d’entre vous, manger est devenu source d’angoisses, de culpabilité, de mal-être…

Alors comment faire pour retrouver une relation apaisante avec son alimentation ?

Conseil n°1 : On arrête les régimes

N’hésitez pas à relire mon post : « Conseil # 8 à bat les régimes »

Conseil n°2 : On fait la paix avec les aliments et avec son corps

Votre corps vous porte : il vous permet de marcher, courir, jouer avec vos enfants, profiter de la nature etc.

Remerciez le, chouchoutez le, faite lui du bien !

Conseil n°3 : Apprenez à manger en « pleine conscience »

Soyez attentif(ve) à votre façon de vous alimenter :
quelles sont les émotions ressenties avant/pendant/après votre repas, apprenez à distinguer la faim physiologique de la faim émotionnelle, à percevoir la sensation de rassasiement etc. Manger en pleine conscience c’est être focus sur le moment présent.

Conseil n°4 : Mangez des aliments que vous aimez

C’est dingue le nombre de fois où j’ai entendu des patients me dire « je mange du chocolat noir car c’est moins sucré ».
Ce à quoi je réponds « et vous l’appréciez » ?
Très souvent, la réponse est la suivante « non, mais c’est mieux que rien ».
Je demande alors : Quelle attente avons-nous lorsque nous décidons de manger du chocolat ? Mangeons nous du chocolat pour son aspect nutritionnel, pour nous nourrir ?  »
Bien sûr que non, pour le plaisir apporté !

Conseil n°5 : Dégustez !

Nous mangeons de plus en plus vite, sans prêter réellement attention à nos assiettes. Nous ne mastiquons plus, nous gobons. Saviez vous que c’est sur les 2 à 3 ères bouchées que le plaisir est à son maximal ? Nous sommes dotés de 5 sens : le plaisir ne passe pas que par le goût mais également, par l’ouïe, l’odorat, la vue ou encore le toucher. Nous avons chacun un ou des sens plus ou moins développés : utilisons les !

Imaginez vous dans un beau restaurant gastronomique. Est-ce que vous vous dépêcheriez de tout engloutir ? Je ne pense pas. Vous seriez sans doute attentif(ve) au décors du restaurant, à la présentation des plats, à l’odeur qu’ils dégagent, aux couleurs des aliments, aux saveurs etc.

Essayez de vous mettre dans cette « ambiance » dès que possible.

Le plaisir alimentaire est important pour éviter les frustrations et pour le moral !

Erika Rouer

Diététicienne Nutritionniste

N° Adeli : 419 500 632
N° de Siren : 817 599 202