Conseil #11 : Reconnaître l’hyperphagie (TCA) pour se faire aider

Régulièrement, en consultation, j’entends « je mange beaucoup trop, je crois que je suis boulimique ».

Souvent, nous confondons l’hyperphagie avec la boulimie.

Selon le DSM-V (manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), l’hyperphagie se traduit par l’absorption, en une période de temps limitée (moins de 2 heures), d’une quantité de nourriture largement supérieure à la normale, avec le sentiment d’une perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise.

Tout d'abord, voyons quelles sont les caractéristiques pour poser ce diagnostic :

– Manger très rapidement
– Sensation de réplétion gastrique (distension abdominale désagréable)
– Ingurgiter de grandes quantités de nourritures en l’absence de sensation de faim
– L’isolement durant la crise (gêné d’être observé dans cette « posture »)
– Se sentir dégouté de soi-même, déprimé ou très coupable après avoir mangé

L’hyperphagie est une maladie, classée parmi les TCA (troubles des conduites/comportements alimentaires).

Manger un paquet de gâteaux en rentrant du travail ne fait pas de vous une personne hyperphage ou boulimique.

L’hyperphagie est en lien avec :

– un déficit calorique
– un évitement émotionnel

Elle intervient plusieurs fois par semaine durant, au moins 3 mois.

Elle touche majoritairement les femmes (mais aussi les hommes), généralement, après 20 ans.

Si vous avez l’impression que votre relation à l’alimentation est « conflictuelle », n’hésitez pas à me contacter.

Pour plus d’informations, consultez mon article complet sur les troubles des conduites alimentaires et le site de la Fédération Française Anorexie Boulimie.

Erika Rouer

Diététicienne Nutritionniste

N° Adeli : 419 500 632
N° de Siren : 817 599 202