Info'nutrition

Diabète : sucre, insuline, glycémie… on fait le point !

Diabète et sucre

Journée mondiale du diabète : sucre, insuline, glycémie… Faisons un point sur cette pathologie connue de tous mais souvent prise à la légère !

Le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation.

Lorsque nous mangeons, les aliments (rappel des bases, par ici) contenant des glucides sont dégradés en glucose. Le pancréas, qui détecte l’augmentation de la glycémie (taux de sucre dans le sang), va alors sécréter de l’insuline. Cette hormone va permettre au glucose de passer du sang aux cellules de notre corps (les muscles, les tissus adipeux et le foie). Le taux de glucose va ainsi diminuer dans le sang. A l’inverse, lorsque la glycémie est en baisse, le pancréas sécrète le glucagon, une hormone permettant de libérer le glucose (stocké dans le foie).

L’équilibre entre l’insuline et le glucagon permet de maintenir une glycémie stable.

Chez les patients diabétiques, une défaillance est présente : le pancréas est « fatigué » et ne produit pas, ou plus assez, d’insuline. Le glucose est donc « coincé » dans le sang et ne passer dans les cellules, pour fournir de l’énergie aux muscles du corps.

On différencie deux types de diabète :
  • Le diabète de type 1 (le pancréas ne fabrique plus d’insuline), souvent découvert durant l’enfance, l’adolescence ou chez le jeune adulte. On parle de « maladie auto-immune ». Les symptômes sont : urines abondantes, soif intense, amaigrissement rapide, fatigabilité.

 

  • Le diabète de type 2 (insuline insuffisamment sécrétée), régulièrement découvert chez le patient de plus de 40 ans. Il est fortement en lien avec l’obésité et la sédentarité. Généralement, ce diabète est découvert lors d’une prise de sang. On dit qu’il est « sourd » car il peut mettre une dizaine d’années avant d’être détecté.

 

Lorsque la glycémie à jeun est = ou > à 1.26 g/l à deux reprises ou = ou > à 2 g/l à n’importe quel moment de la journée, le diagnostique est posé.

Les conséquences du diabète (non ou mal traité) sont : une altération des nerfs et des vaisseaux sanguins, une cécité visuelle, un risque d’AVC, des atteintes aux pieds (pouvant aller jusqu’à l’amputation), une insuffisance rénale etc.

Le diabète est une vraie pathologie. Si vous avez un doute sur des symptômes, consultez. Si êtes diabétiques, consultez également régulièrement votre médecin pour faire un check up complet.

Le diabète se traite grâce à des traitements et une bonne hygiène de vie (alimentation, activités physiques etc.).

Plus d’infos par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *