Quand la précarité empêche de bien s’alimenter…

Un sujet que j’ai étudié lors de mon stage au Resto du coeur : « Comment bien s’alimenter en situation de précarité » ? En effet, en France, plus de 3,5 millions de personnes bénéficient de l’aide alimentaire.

Une alimentation équilibrée et variée permet, en association à d’autres facteurs (activité physique régulière, arrêt tabac/alcool…) de contribuer à une bonne santé. Néanmoins, l’étude ABENA a montré que les personnes en situation de précarité étaient davantage touchées par l’obésité, l’hypertension, le diabète etc…

C’est pourquoi, je souhaite, à travers cet article vous proposer quelques astuces:

Choisissez des fruits & légumes de saison !

Ils seront moins coûteux.

Faîtes les marchés: allez-y vers 13h, vous pourrez bénéficier de prix remisés pour écouler la marchandise. Pensez aussi aux surgelés!

Pour les enfants réticents, proposez leur régulièrement des fruits & légumes et surtout jouer sur le visuel et le goût : purée de betteraves, galettes de courgettes/pommes de terre, muffin à la carotte…et pourquoi pas un gâteau au potimarron ? Un pur délice : Gâteau au potimarron

Demandez à vos bambins de vous aider en cuisine, ils seront ravis de partager cet instant avec vous.

Cuisinez !

Intéressez vous aux étiquettes des plats industriels, surtout premier prix, vous serez étonnés ! Une liste d’ingrédients longue comme le bras pour un simple hachi parmentier. Très peu de viande, beaucoup de graisses, parfois mauvaises (graisses insaturées), du sucre sous forme de polyols (qui n’a pas sa place dans un tel plat), trop de sel etc… En cuisinant, vous pourrez également préparer des quantités plus importantes que vous congèlerez.

En ce qui concerne vos enfants, faites des biscuits maison ! Des sablés par exemple, qui ne demande que des produits de base (sucre, farine, beurre).

Évitez le gaspillage !

Ne jetez plus vos restes.  Des pâtes, du poulet ? Faites un bon gratin à la béchamel avec quelques champignons. Du boeuf? Un hachi, des boulettes. Des légumes ? Un velouté, des galettes etc…

Choisissez vos aliments intelligemment !

La viande ou le poisson sont des produits relativement coûteux. Cependant, selon le morceau choisi ou le type de poisson, vous pourrez en consommer sans vous ruiner. C’est le cas du paleron, du blanc de dinde mais aussi du colin ou merlan. Profitez des promotions ! Un produit qui arrive à la fin de sa date limite de consommation est parfois remisé. A vous ensuite de le cuisiner rapidement ou bien de le congeler.

Pensez aux légumineuses : lentilles, haricots rouges, pois chiches etc… Idéal les jours où vous ne consommez pas de viande/poisson/oeuf. En effet, ils sont riches en protéines végétales et en fer. Combinez à à des féculents, riz/lentilles, semoule/pois chiche, maïs/haricots rouges etc…c’est parfait !

Pour finir, faîtes vos courses le ventre plein. Si vous y allez avant de manger vous allez avoir tendance à acheter des aliments dont vous n’avez pas besoin. Pensez donc à votre liste de courses ou, pourquoi pas, au drive !

Et surtout, n’ayez pas honte de vous diriger vers des structures d’aides alimentaires en cas de besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *